Approche Plurielle

Le Bilan de Graphothérapie Approche Plurielle,
c’est considérer l’enfant dans sa globalité et son environnement.

C’est élargir l’investigation très au-delà du constat d’une déficience graphique pour laquelle une rééducation classique risque de ne pas apporter le résultat espéré  par des tests spécifiques des fonctions cognitives : attention, mémoire, langage, perception visuo-spatiale et une approche Kinesthésique.

C’est déceler et prendre  en compte des enfants en grande difficulté dont les enfants précoces (aussi appelés HP, EIP, surdoués, zèbres) : 80% des demandes de consultations proviennent de cette cible.

C’est découvrir  les interférences qui agissent sur la difficulté de relation à l’écrit et non plus sur l’écriture.

C’est avoir la compréhension  des répercussions de tous les « DYS » : dyscalculie, dysorthographie, dyslexie, dyspraxie, T DAH, sur le comportement de l’enfant, ses résultats scolaires et l’écrit.

C’est prendre en considération la relation parent-enfant, enfant-enseignant, en cherchant des solutions et des remédiations et surtout parvenir à les faire appliquer !

C’est pouvoir intervenir dans une équipe éducative au sein d’un établissement scolaire ou en qualité de conseiller afin d’aider l’enfant dans sa problématique.

En conclusion, c’est comprendre, diagnostiquer, agir en synergie et orienter.

Présentation du bilan

Objectif du bilan :

  • Trouver la problématique de l’enfant, de l’adolescent grâce au motif de la consultation, à l’anamnèse et aux tests proposés en suivant.
  • Lui apporter des solutions et un plan d’aide sur lequel s’appuyer tant au cabinet, chez lui, qu’à l’école.
  • Déceler des pistes non encore mises à jour qui nécessiteraient la consultation d’un autre  spécialiste (ophtalmologue, orthoptiste, psychomotricien, orthophoniste, neuropsychologue …)

Attention le motif de la consultation évoqué ne correspond pas toujours à ce qui sera déduit du résultat des épreuves.

Déroulement :

Le jour du rendez-vous, prévoir 3 heures en moyenne.

  • En première partie, nous revenons ensemble sur le questionnaire rempli par les parents : l’anamnèse (45 min à 1h sont nécessaires). Ce document est primordial afin d’avoir une vision globale de l’enfant et d’orienter le bilan selon les difficultés évoquées. Les questions portent sur le contexte familial et scolaire de l’enfant ainsi que les différents bilans déjà effectués.
  • La seconde partie place l’enfant en relation duelle pour une série de tests qui va permettre de le situer graphiquement par rapport à sa classe de référence et à son âge. Le bilan peut varier en fonction de l’âge de l’enfant.

Déroulement type pour les petits de 5ans  et plus : (prévoir moins de temps)

  • Discussion sur l’anamnèse qui permettra de voir le développement psychomoteur de l’enfant de 11 mois à 6 ans
  • Épreuves de latéralisation (latéralisation axiale, latéralisation périphérique ou usuelle)
  • Épreuves de schéma corporel (connaissance et représentation de son propre corps)
  • Test de situation dans l’espace (notions de base : haut/bas, longueur/largeur …)
  • Petit bilan graphomoteur analysant la tenue du stylo et les bases graphiques (selon l’âge et la classe)

A partir du CP :

  • Retour sur l’anamnèse
  • Bilan Graphomoteur  par observation qui va mettre à jour les bonnes et mauvaises tenues et postures de l’enfant.
  • Une épreuve de vitesse qui permet de le situer par rapport à un groupe d’enfants du même âge ou de la même classe
  • Epreuve de la comptine qui vérifie la bonne connaissance du principe alphabétique  et numérique (+ l’analyse du ductus graphique).
  • Lettre à un ami : test de Julian De Ajuriaguerra duquel seront tirées les principales pistes de remédiation graphique et qui permet de remplir le tableau de cotation de dysgraphie.

Cette liste est non exhaustive, d’autres tests peuvent faire partie du bilan ou pourront être effectués par la suite lors des séances de rééducation (Calcul de l’âge graphomoteur : étude des formes et du mouvement relatifs à l’autonomie de l’enfant, test de lecture, test de copie, repérage orthographique …)

La passation de ces tests peut être réalisée en une ou plusieurs fois selon la fatigabilité de l’enfant ou de l’adolescent et les points à investiguer.

 

Ce qui en découle

Le bilan complet est ensuite rendu sous forme orale et écrite lors d’un nouveau rdv. Il expose  clairement les difficultés et les compétences évaluées lors de la passation.

Il est le point de départ à la recherche de solutions en collaboration avec tous les acteurs de la vie de l’enfant (professionnels de la santé, famille, enseignants, équipe éducative)

Suite à quoi, des propositions d’actions à mettre en place sont faites afin que l’enfant puisse rapidement et sereinement faire face à ses difficultés et reprendre confiance en lui.

Ce document vous sera expliqué et remis en main propre, imprimé et relié.

Katia LAR

Graphothérapeute

Bilan et remédiation

au cabinet ou à domicile

5 rue Marc Arcis
31200 TOULOUSE